PERMIS ETUDES CANADA MAROC

En tant que destination internationale pour les études, le Canada offre la possibilité d’acquérir une éducation de classe mondiale dans un cadre multiculturel, ce qui en fait une décision enrichissante. Grâce aux politiques d’immigration accueillantes du Canada, de nombreux étudiants voient également cela comme la première étape pour devenir des résidents permanents, et éventuellement, canadiens! Par exemple, dans l’équipe Arrive, nous avons quatre membres qui sont venus au Canada en tant qu’étudiants internationaux et sont depuis restés pour vivre, travailler et s’installer au Canada de façon permanente.

Qu’est-ce qu’un permis d’études?

Selon Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) , un permis d’études est un document qui permet aux ressortissants étrangers d’étudier dans un établissement d’enseignement désigné (IDD) au Canada.

Notez que votre permis d’études n’est pas un visa. Il ne vous permet pas d’entrer au Canada. Vous pourriez également avoir besoin d’un visa de visiteur ou d’une autorisation de voyage électronique (AVE) pour pouvoir entrer au Canada. Une fois votre permis d’études approuvé, le gouvernement émettra une lettre d’approbation de permis d’études et, si nécessaire, un visa d’entrée dans votre passeport, autorisant votre voyage au Canada.

Quelle est la durée de validité d’un permis d’études?

Un permis d’études est généralement valide pour la durée de votre programme d’études, plus 90 jours supplémentaires. Les 90 jours vous permettent de vous préparer à quitter le Canada ou de demander une prolongation de séjour.

Il existe quelques exceptions à cette directive :

  • Acceptation conditionnelle : Si votre école vous demande de suivre des cours (comme des cours d’anglais ou de français langue seconde) avant de vous accepter dans le programme principal, votre permis d’études sera valide pour la durée de ces cours, plus un an. Après avoir été accepté dans le programme principal, vous devez ensuite demander une prolongation de votre séjour en tant qu’étudiant.
  • Fin de cours retardée : Si vous ne terminez pas vos cours avant la date de votre permis, vous devez demander une prolongation de votre séjour en tant qu’étudiant.
  • Achèvement anticipé des cours : Si vous terminez vos études plus tôt, votre permis cessera d’être valide 90 jours après la fin de vos études, quel que soit le jour imprimé sur le permis d’études.

Une condition de votre permis d’études est que vous devez poursuivre activement des études au Canada. Si vous prenez congé de votre programme d’études, votre permis d’études deviendra invalide 150 jours après la date d’octroi de votre congé, quelle que soit la date d’expiration de votre permis d’études. Si vous ne reprenez pas vos études dans les 150 jours, vous devez demander une modification de votre statut au Canada ou quitter le Canada avant cela.

Préparation de la demande de permis étudiant

  • Calendrier : Le processus de candidature pour un programme postsecondaire commence au moins un an à l’avance, alors assurez-vous de rechercher les collèges/universités et leurs processus de candidature, respectivement.
  • Identification d’un programme et d’une école : Un permis d’études ne peut être délivré que pour étudier dans un IDD. Chaque province et territoire canadien est responsable de son propre système d’éducation. Établissements d’ enseignement postsecondaire au Canada sont les universités , les collèges, les collèges privés d’ enseignement professionnel , ou les écoles professionnelles et techniques , chacun avec son propre ensemble de règles d’application et les critères de sélection.
    • Pour plus d’informations sur les différents programmes d’études, les coûts et des conseils sur la vie étudiante, vous pouvez vous référer à ÉduCanada .
    • Pour en savoir plus sur le système d’éducation de chaque province et territoire, vous pouvez parcourir le Centre d’information canadien sur les diplômes internationaux (CICDI) .
  • Coût de la vie et des études : Les frais de scolarité sont une composante majeure du coût de l’éducation à l’étranger. Et n’oubliez pas de prévoir un budget pour les livres, le logement, la nourriture, les vêtements, les voyages et les transports. Voici un bref aperçu des frais de scolarité dans diverses provinces canadiennes. Notez que le gouvernement du Canada ne fournit pas d’assurance maladie aux étudiants étrangers, vous devrez donc peut-être budgétiser séparément pour l’assurance privée.

Comment faire une demande de permis d’études : un guide étape par étape

Étape 1 : S’inscrire dans un établissement d’enseignement désigné (DLI)

Pour demander un permis d’études, vous avez besoin d’une lettre d’acceptation d’un IDD. Un DLI est une école approuvée par un gouvernement provincial ou territorial pour accueillir des étudiants internationaux. Toutes les écoles primaires et secondaires au Canada sont des IDD. Si vous prévoyez fréquenter une école postsecondaire, assurez-vous qu’elle figure sur cette liste .

Une fois qu’une école vous admet en tant qu’étudiant, elle émet une lettre d’acceptation. Cette lettre est indispensable pour demander un permis d’étudiant et est considérée comme une preuve d’acceptation.

Étape 2 : Préparez vos documents

Le fait d’avoir tous les documents requis organisés et prêts vous assurera d’être bien préparé pour une demande en toute confiance.

Voici quelques documents dont vous aurez besoin pour demander un permis d’étudiant :

  • Preuve d’acceptation :Vous pouvez joindre l’original ou la copie électronique de votre lettre à votre demande de permis d’études.
  • Preuve d’identité :Vous, en tant qu’étudiant, et chaque membre de votre famille qui vous accompagne au Canada devez avoir un passeport ou un document de voyage valide .
  • Preuve de soutien financier :Lors de votre demande, vous devez prouver que vous pouvez à la fois payer vos frais de scolarité pour les étudiants internationaux et subvenir à vos besoins et à ceux des membres de votre famille qui vous accompagnent pendant votre séjour au Canada. Vous pouvez prouver vos fonds avec des documents tels que :
    • Preuve d’un compte bancaire canadien à votre nom, si vous avez transféré de l’argent au Canada.
    • Certificat de placement garanti (CPG) d’une institution financière canadienne participante.
    • Preuve d’un prêt étudiant ou d’études d’une banque.
    • Vos relevés bancaires des 4 derniers mois.
    • Une traite bancaire pouvant être convertie en dollars canadiens.
    • Preuve que vous avez payé les frais de scolarité et de logement.
    • Une lettre de la personne ou de l’école qui vous donne de l’argent.
    • Preuve de financement payé à l’intérieur du Canada, si vous avez une bourse ou si vous participez à un programme éducatif financé par le Canada.

Lorsque vous préparez votre preuve de fonds, assurez-vous de vérifier les fonds minimums nécessaires pour subvenir à vos besoins en tant qu’étudiant (et aux membres de votre famille qui vous accompagnent).

Conseil : Si vous payez un acompte pour frais de scolarité avant de déposer votre demande de permis d’études, veuillez vérifier auprès de votre établissement les politiques de remboursement. Dans certains cas, les acomptes pour frais de scolarité ne sont pas remboursables même si un permis d’études est refusé.

Selon votre cas, d’autres documents qui peuvent être requis sont :

  • Une lettre d’explication : Cette lettre a pour but d’aider l’agent des visas à vous comprendre ainsi que vos objectifs. Il explique pourquoi vous souhaitez étudier au Canada, comment le programme vous aidera à poursuivre vos objectifs de carrière et aide à convaincre l’agent que vous comprenez vos responsabilités en tant qu’étudiant. 
  • Un certificat d’acceptation du Québec (CAQ) :Si vous souhaitez étudier au Québec, vous avez besoin d’un certificat d’acceptation du Québec (CAQ) délivré par le gouvernement du Québec. Votre école peut vous donner tous les détails pour faire une demande de CAQ.
  • Une déclaration de dépositaire (mineurs seulement) : Si vous êtes un mineur étudiant au Canada, vous aurez besoin d’un dépositaire et devez inclure le formulaire de déclaration de dépositaire avec votre demande. Il comporte deux pages qui doivent être notariées (certifiées par un notaire) puis jointes à votre demande de permis d’études.
  • Examen médical (si requis) :Vous pourriez avoir besoin d’un examen médical si vous voulez venir au Canada. Ceci afin de s’assurer que vous n’êtes pas interdit de territoire pour des raisons médicales .
  • Certificat de police (si requis) :Vous devrez peut-être obtenir un certificat de police lorsque vous postulez en tant qu’étudiant. Il s’agit de vérifier si vous avez un casier judiciaire et de vous assurer que vous n’êtes pas interdit de territoire au Canada . Vous et tout membre de votre famille de 18 ans ou plus devrez peut-être obtenir un certificat de police, selon le programme auquel vous postulez.
  • Autres documents :Tous les documents indiqués et spécifiés sur la liste de contrôle des documents par votre bureau local des visas doivent être inclus dans la demande.

Étape 3 : Appliquer

Lors de la demande de permis d’étudiant, vous pouvez choisir de postuler en ligne ou d’envoyer une demande sur papier par courrier ou par messagerie. Selon l’endroit d’où vous postulez, vous pouvez trouver des instructions détaillées sur la façon d’envoyer votre candidature sur le site Web du gouvernement canadien.

Vous pouvez vérifier les délais de traitement des demandes de permis d’études en ligne pour votre région de résidence. Comme les délais de traitement ont tendance à augmenter pendant les mois d’été, les étudiants doivent faire une demande tôt pour s’assurer qu’ils peuvent voyager au Canada avant la date de début de leur programme.

Student Direct Stream :
si vous êtes un étudiant de Chine, d’Inde, du Maroc, du Pakistan, des Philippines, du Sénégal ou du Vietnam, vous pouvez bénéficier d’un traitement plus rapide (dans les 20 jours) de votre permis d’étudiant si vous postulez via le Student Direct Stream .

Pendant le traitement de votre demande, dans la plupart des cas, vous devrez fournir des données biométriques . Après avoir payé les frais de biométrie et soumis votre demande, vous recevrez une lettre de demande de biométrie décrivant les détails. Vous aurez 30 jours pour remettre vos données biométriques en personne. Le traitement de votre demande ne commencera pas tant que ces données ne seront pas fournies.

Suite à la soumission, il peut également vous être demandé des examens médicaux et/ou des certificats de police . Pour éviter les retards, vous pouvez envisager de fournir ces documents dès la soumission de votre demande.

Étape 4 : Préparez votre arrivée

Si votre demande de permis d’études est approuvée, vous recevrez une lettre de présentation . Cette lettre n’est pas votre permis d’études mais un document que vous devez présenter à un agent à votre arrivée au Canada. Vous recevrez également une autorisation de voyage électronique (AVE) ou un visa de résident temporaire  (VRT) pour entrer au Canada, au besoin. Si un VRT est nécessaire, le gouvernement vous demandera de fournir votre passeport pour le visa avant l’émission de votre lettre d’introduction.

À votre arrivée au Canada, vous rencontrerez un agent des services frontaliers . L’officier devra :

  • Demandez à voir votre passeport ou vos documents de voyage. Cela peut inclure :
    • La lettre d’introduction que le bureau des visas vous a envoyée lorsqu’il a approuvé votre permis d’études.
    • Une copie d’une lettre d’acceptation valide de votre école.
    • Preuve de fonds pour subvenir à vos besoins pendant votre séjour au Canada.
    • Des lettres de référence ou tout autre document que le bureau des visas vous a demandé d’apporter.
    • Soit une AVE valide ou un visa de résident temporaire.
  • Posez-vous quelques questions.
  • Assurez-vous de répondre aux exigences pour entrer au Canada. Vous devrez peut-être prouver que vous quitterez le Canada à la fin de votre séjour.

S’ils sont satisfaits des documents, l’agent délivrera votre permis d’études. Ils peuvent également tamponner votre passeport et vous faire savoir combien de temps vous pouvez rester au Canada – généralement, cela correspondra à la durée de votre permis d’études.

Une fois délivré, vous devez vérifier les détails de votre permis d’études pendant que vous êtes encore à l’aéroport pour vous assurer que le permis a été délivré correctement. Toute erreur doit être portée à l’attention de l’agent des services frontaliers afin qu’elle puisse être corrigée sur-le-champ. Assurez-vous de bien comprendre toutes les conditions énumérées sur votre permis d’études afin de vous assurer du respect de votre statut d’étudiant.

Travailler tout en étudiant au Canada

Il est très courant que les étudiants internationaux cherchent un emploi pendant leurs études pour couvrir leurs frais de subsistance et acquérir de l’expérience. Voici quelques moyens par lesquels les étudiants cherchent un emploi :

Sur campus / hors campus 

Un étudiant qui s’inscrit à un cours menant à un grade, un diplôme ou un certificat d’une durée d’au moins six mois peut commencer à travailler une fois le programme d’études commencé, à condition que le permis d’études précise que vous êtes autorisé à travailler sur le campus ou hors campus . En tant qu’étudiant, vous devez vous assurer de bien comprendre l’autorisation de travail accordée par votre permis d’études – une violation de ces conditions aura une incidence sur votre admissibilité au permis de travail post-universitaire (PTPD). Si vous ne comprenez pas l’autorisation de travail accordée par leur permis d’études, vous devriez consulter un représentant autorisé en immigration.

Stage ou coop

Les étudiants peuvent postuler pour des stages ou des postes coopératifs hors campus si le cours comprend une expérience de travail dans le cadre du programme. Ce travail doit être autorisé par un permis de travail coopératif avant que l’étudiant puisse commencer à travailler.

Apprenez-en davantage sur ce que les étudiants internationaux doivent savoir sur le travail au Canada .

Trouver un emploi après l’obtention du diplôme

Les diplômés internationaux peuvent être éligibles pour demander un permis de travail après avoir terminé leur programme d’études. Il existe différents types de permis de travail et la première étape consiste à identifier celui qui pourrait vous convenir :

  1. Permis de travail post-diplôme (PTPD) :pour un programme d’études d’une durée de 8 mois à moins de deux ans, vous pouvez être admissible à un PTPD équivalent à la durée de votre programme. Pour un programme de plus de deux ans, vous pourriez être admissible à un permis de travail de trois ans. Les programmes d’études qui durent moins de huit mois ou ceux qui sont diplômés d’un collège privé d’enseignement professionnel ne sont pas admissibles à un PTPD. Pour être éligible au PGWP, les étudiants doivent généralement conserver le statut d’étudiant à temps plein et s’assurer du respect de leurs restrictions de travail hors campus. Vous devez vérifier l’admissibilité de votre programme à la participation au programme PGWP auprès de votre établissement avant de vous inscrire au programme.
  2. Permis de travail ouvert :Vous permet de travailler pour n’importe quel employeur au Canada, sauf dans les professions restreintes.
  3. Permis de travail spécifiques à l’employeur :Vous permet de travailler pour un employeur spécifique selon les modalités, conditions et restrictions énumérées sur le permis de travail.

Une annonce faite le 12 février 2021 par IRCC a souligné que les étudiants internationaux qui terminent leurs études en ligne, à l’extérieur du Canada, seront admissibles à un futur PTPD.

Ces nouvelles mesures s’appliquent à tous les étudiants internationaux qui :

  • Sont inscrits à un programme admissible au PTPD ;
  • A commencé ou commencera un programme à n’importe quel semestre du printemps 2020 à l’automne 2021, ou dont le programme était déjà en cours en mars 2020 ;
  • Avoir un permis d’études ou l’approbation d’un permis d’études, ou avoir fait une demande de permis d’études avant de commencer leur programme et sont éventuellement approuvés ; et
  • Répondre à tous les autres critères du PGWP .

    DEMANDER UN RAPPEL