PERMIS DE L ALENA

L’ALENA établit cinq situations dans lesquelles un citoyen américain ou mexicain peut être admissible à une sorte d’accès facilité à une autorisation de travail canadienne :

  • Professionnels de l’ALENA
  • Cessionnaires intra-entreprise de l’ALENA
  • Investisseurs de l’ALENA
  • Commerçants de l’ALENA
  • Visiteurs d’affaires de l’ALENA

Le saviez-vous?

Pour être admissible aux exemptions d’EIMT ou de permis de travail en vertu de l’ALENA, une personne doit être citoyenne du Canada, des États-Unis ou du Mexique. Les résidents permanents de ces pays ne sont pas admissibles aux prestations de résident temporaire de l’ALENA.

Professionnels de l’ALENA

La disposition sur les professionnels de l’ALENA offre la possibilité aux travailleurs professionnels de demander un permis de travail canadien sans avoir besoin d’une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT). Pour être admissible en vertu de cette disposition, le travailleur doit avoir une expérience de travail dans l’une des professions des professionnels de l’ ALENA et avoir une offre d’emploi pour exercer la profession auprès d’un employeur au Canada.

Exigences du programme – Professionnels de l’ALENA

Pour être admissible à l’ exemption de l’ EIMT en vertu de la disposition relative aux professionnels de l’ALENA, une personne doit être citoyenne des États-Unis ou du Mexique. De plus, la personne doit répondre à la définition de professionnel de l’ ALENA , ce qui signifie qu’elle doit être qualifiée dans l’une des professions professionnelles de l’ ALENA . Les professionnels doivent démontrer qu’ils sont qualifiés pour travailler dans leur profession, soit en vertu d’un diplôme ou d’une certification et d’une preuve d’emploi préétabli avec un employeur canadien.

Le saviez-vous?

Les permis de travail délivrés aux professionnels de l’ALENA peuvent être délivrés pour une durée maximale de trois ans. Les professionnels peuvent demander des prolongations jusqu’à trois ans, sans limite de nombre de prolongations.

Transferts intra-entreprise ALENA

En vertu de l’ALENA, dans certaines circonstances, un citoyen des États-Unis ou du Mexique peut être transféré de l’intérieur de son entreprise à une entreprise située au Canada. En transférant à l’entreprise canadienne, l’employé sera exempté d’avoir besoin d’une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT), bien qu’il soit tenu de demander un permis de travail canadien. Afin d’être admissible à ce programme, l’employé et l’entreprise doivent satisfaire à certaines exigences.

Exigences du programme – Transferts intra-entreprise de l’ALENA

Pour être admissible à une exemption de l’EIMT dans la catégorie des transferts intra-entreprise de l’ALENA, une personne doit être citoyenne des États-Unis ou du Mexique. La personne doit chercher un emploi au Canada à titre de cadre , de gestion ou dans un poste exigeant des connaissances spécialisées .

La personne doit démontrer qu’elle a occupé un emploi continu dans un poste similaire pendant une période d’au moins un an (à temps plein) avant la date de la demande de permis de travail. Afin d’être éligibles à l’exemption LMIA pour le transfert intra-entreprise de l’ALENA, les entreprises qui effectuent le transfert intra-entreprise doivent démontrer une relation qualifiée. Les catégories admissibles de relations entre entreprises comprennent les relations mères, succursales, filiales ou sociétés affiliées.

Investisseurs de l’ALENA

En vertu de l’ALENA, certains investisseurs américains et mexicains sont admissibles à demander un permis de travail canadien sans avoir besoin d’une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT). Afin d’être admissible à cette dispense d’EIMT, un investisseur doit s’être engagé, ou avoir l’intention de s’engager, à investir un montant substantiel de capital au Canada. De plus, l’entreprise de l’investisseur doit être américaine ou mexicaine en termes de nationalité.

Exigences du programme – Investisseurs de l’ALENA

Pour être admissible à une exemption de l’EIMT dans la catégorie des investisseurs de l’ALENA, une personne doit être citoyenne des États-Unis ou du Mexique et son entreprise doit être américaine ou mexicaine en termes de nationalité. Il convient de noter que la nationalité d’une entreprise est indiquée par la propriété plutôt que par le lieu de constitution.

De plus, l’investisseur doit démontrer qu’il a effectué ou qu’il effectue un investissement important de capitaux au Canada. Si le candidat est un employé de l’entreprise, son poste doit être à titre de cadre , à titre de superviseur , ou exiger des compétences essentielles .

Commerçants de l’ALENA

En vertu de l’ALENA, certains commerçants américains et mexicains peuvent demander un permis de travail canadien sans avoir besoin d’une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT). Afin de se qualifier pour cette exemption LMIA, un commerçant doit démontrer son implication dans le commerce substantiel de biens ou de services principalement effectué entre les États-Unis ou le Mexique, et le Canada. De plus, l’entreprise de l’investisseur doit être américaine ou mexicaine en termes de nationalité.

Exigences du programme – Commerçants de l’ALENA

Pour être admissible à une exemption de l’EIMT dans la catégorie des commerçants de l’ALENA, une personne doit être citoyenne des États-Unis ou du Mexique et son entreprise doit être américaine ou mexicaine en termes de nationalité. Il convient de noter que la nationalité d’une entreprise est indiquée par la propriété plutôt que par le lieu de constitution. De plus, le commerçant doit démontrer son implication dans un commerce substantiel de biens ou de services. Ces échanges doivent être effectués principalement entre les États-Unis ou le Mexique et le Canada. Le poste du candidat doit être dans une capacité de direction , une capacité de supervision , ou exiger des compétences essentielles .

Visiteurs d’affaires de l’ALENA

En vertu de l’ALENA, certains hommes d’affaires américains et mexicains peuvent entrer au Canada pour s’engager temporairement dans des activités commerciales internationales sans avoir besoin d’un permis de travail canadien ni d’une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT). Pour être éligible en tant que visiteur d’affaires, une personne doit exercer des activités commerciales de portée internationale. Le visiteur d’affaires doit maintenir que sa principale source de rémunération et son principal lieu d’affaires se trouvent à l’extérieur du Canada. Le visiteur d’affaires ne peut avoir aucune intention d’entrer sur le marché du travail canadien.

Exigences du programme – Visiteurs commerciaux de l’ALENA

Afin de se qualifier pour une AIMT exonération et dispense de permis de travail en vertu de l’ALENA catégorie d’ entreprise Les visiteurs, une personne doit être un citoyen de l’ États-Unis ou au Mexique. L’étendue des activités commerciales de cette personne doit être internationale. Cette disposition dépend fortement du visiteur d’affaires démontrant qu’il n’a pas l’intention d’entrer sur le marché du travail canadien. Pour cette raison, les visiteurs commerciaux devront prouver que leur principale source de rémunération et leur principal lieu d’affaires se trouvent à l’extérieur du Canada.

Liste des professions des professionnels de l’ALENA

Les professions suivantes sont considérées comme des professions en vertu de l’ALENA. Les professionnels de cette catégorie qui satisfont aux exigences supplémentaires pour les professionnels de l’ALENA peuvent être admissibles à l’ exemption de l’ EIMT pour travailler au Canada.

    DEMANDER UN RAPPEL