PARRAINAGE DES ENFANTS

Les citoyens canadiens et les résidents permanents peuvent parrainer leur ou leurs enfants à charge nés à l’étranger pour immigrer au Canada. Un enfant à charge est un enfant de moins de 22 ans qui n’est pas marié et qui n’est pas en union de fait. L’enfant peut être votre enfant biologique ou adopté.

Si un enfant répond à la définition d’une personne à charge et que le parent remplit les conditions pour être un parrain, le parent peut alors présenter une demande pour que l’enfant devienne un résident permanent canadien .

Parent : Conditions d’admissibilité pour parrainer un enfant pour l’immigration canadienne

Pour pouvoir parrainer votre enfant, vous devez remplir les conditions suivantes :
– Être âgé de 18 ans.
– Résider au Canada.
– Soyez prêt à signer un engagement de 10 ans ou jusqu’à l’âge de 25 ans, selon la première éventualité, à être financièrement responsable de l’enfant une fois qu’il arrivera au Canada.

Tous les parrains doivent accepter de subvenir aux besoins essentiels de la personne qu’ils souhaitent parrainer. De plus, les répondants doivent signer un engagement, s’engageant à fournir un soutien financier au membre de la famille parrainé une fois qu’il devient résident permanent et à rembourser toutes les prestations d’aide sociale reçues par le membre de la famille parrainé pendant la période de l’engagement.

Certaines situations peuvent empêcher un parent de parrainer son enfant :

  • Si le parent a été parrainé pour devenir résident permanent du Canada moins de cinq ans avant la demande de parrainage.
  • Si le parent n’a pas l’intention de vivre au Canada avec l’enfant parrainé une fois qu’il deviendra résident permanent.
  • Si le parent est un résident permanent et réside à l’extérieur du Canada. Veuillez noter : les citoyens canadiens peuvent déposer une demande de parrainage quel que soit leur pays de résidence, à condition qu’ils aient l’intention de vivre au Canada avec le parent parrainé une fois la demande approuvée.
  • Si le parent reçoit de l’aide sociale pour une raison autre qu’un handicap.
  • Si le parent est en prison ou a été reconnu coupable de certaines infractions pénales, en particulier les infractions contre les proches.

EXIGENCES DE RÉSIDENCE DU PARRAIN

Les résidents permanents doivent résider au Canada pendant le traitement de leur demande de parrainage. Les citoyens sont exemptés de cette exigence et peuvent vivre à l’étranger pendant le traitement de leur demande. Cependant, les citoyens vivant à l’étranger devront fournir la preuve qu’ils ont l’intention de revenir au Canada une fois que l’enfant ou les enfants parrainés auront obtenu la résidence permanente.

AUCUNE EXIGENCE DE REVENU MINIMUM

Dans la plupart des cas, le parent qui parraine n’a pas à justifier de revenus financiers. Cependant, si l’enfant à charge parrainé a également des enfants à charge, le parent devra alors remplir une certaine condition de revenu.

Le répondant doit fournir la preuve qu’il a un revenu et/ou des actifs suffisants pour subvenir aux besoins de l’enfant ou des enfants parrainés une fois qu’ils arrivent au Canada. Si les autorités de l’immigration estiment que le parrain a des revenus et/ou des actifs insuffisants pour subvenir aux besoins de l’enfant ou des enfants du parrain, la demande de parrainage peut être refusée.

Enfants : Conditions d’admissibilité pour être parrainé pour l’immigration canadienne

Premièrement, votre enfant doit répondre à la définition canadienne d’une personne à charge. Il y a deux façons de démontrer le statut de personne à charge :

  1. L’enfant a moins de 22 ans et il n’a pas d’époux ou de conjoint de fait; ou alors
  2. L’enfant est âgé de 22 ans ou plus et il est incapable de subvenir à ses besoins financièrement en raison d’un état mental ou physique et dépend du soutien financier de ses parents depuis avant l’âge de 22 ans.

De plus, pour être admissible au parrainage, vous devez parrainer votre propre enfant ou l’enfant de votre conjoint/partenaire. Cependant, si vous parrainez l’enfant de votre conjoint/partenaire qui n’est pas votre enfant, vous devez alors parrainer votre conjoint/partenaire en même temps.

Veuillez noter que le Canada a un processus distinct pour le parrainage d’enfants adoptés . Vous ne pouvez parrainer que votre propre enfant biologique. Pour les enfants adoptés, le processus de demande de parrainage est différent.

Tous les membres de la famille parrainés ne doivent pas être interdits de territoire au Canada. Les demandeurs de la catégorie du regroupement familial peuvent être interdits de territoire pour avoir commis des infractions criminelles antérieures ou pour des problèmes de santé qui présentent un risque pour la santé et la sécurité publiques du Canada.

Notamment, les membres de la famille parrainés sont exemptés d’interdiction de territoire pour raisons médicales parce qu’ils causent un fardeau excessif au système de santé canadien. Cela signifie que si un membre de la famille parrainé a une condition médicale nécessitant un traitement coûteux, il ne se verra pas refuser l’immigration sur la base de cette condition.

LES ENFANTS NÉS À L’ÉTRANGER NÉS DE CANADIENS PEUVENT ÊTRE AUTOMATIQUEMENT CITOYENS CANADIENS

Il convient de noter que tous les enfants nés à l’étranger n’ont pas besoin d’être parrainés pour la résidence permanente. Les enfants nés à l’étranger nés de citoyens canadiens qui eux-mêmes ne sont pas nés à l’étranger seront automatiquement considérés comme des citoyens canadiens. À cet égard, les enfants étrangers qui répondent à ces critères doivent être enregistrés en tant que citoyens. Cela nécessite une demande de certificat de citoyenneté canadienne pour laquelle notre cabinet peut également vous aider.

ENFANTS ADOPTÉS

Les enfants qui sont adoptés à l’extérieur du Canada, ou qui seront adoptés une fois arrivés au Canada, peuvent être parrainés pour la résidence permanente ou, dans certains cas, peuvent demander directement la citoyenneté canadienne. L’adoption doit être conforme aux exigences légales du pays de naissance et du Canada. Lors du traitement de ces demandes, les autorités de l’immigration évalueront si elles estiment que la relation adoptive est une véritable relation enfant-parent, ou si l’adoption vise simplement à faciliter l’immigration de l’enfant au Canada, ce dernier motif étant un motif de refus. . Les autorités de l’immigration évalueront également si elles estiment que l’adoption est dans l’intérêt supérieur de l’enfant étranger. S’ils pensent que les intérêts de l’enfant seraient mieux servis en restant dans le pays d’origine, ils peuvent rejeter la demande de parrainage sur cette base. Dans tous les cas d’adoption, le consentement véritable et éclairé des parents biologiques doit être obtenu.

PARRAINER UN ENFANT ORPHELIN D’UN PARENT PROCHE

Un orphelin est un enfant dont les deux parents sont décédés. Les orphelins de moins de 18 ans et qui ne sont pas mariés peuvent être parrainés par un citoyen canadien ou un résident permanent, à condition que l’orphelin soit le frère ou la sœur, le neveu ou la nièce, ou le petit-enfant du répondant canadien.

SITUATIONS QUI PEUVENT EMPÊCHER UN PARENT DE PARRAINER SON ENFANT

Les parents âgés d’au moins 18 ans et qui sont citoyens canadiens ou résidents permanents peuvent ne pas être autorisés à parrainer leur enfant dans les situations suivantes :

– Si le parent est un résident permanent mais réside à l’extérieur du Canada. Les résidents permanents doivent résider au Canada pour parrainer un enfant étranger. Dans certains cas, un visa de visiteur (VRT) peut être obtenu pour l’enfant s’il est né à l’extérieur du Canada afin que l’enfant puisse revenir au Canada avec le parent résident permanent et être parrainé à partir du Canada. Les citoyens canadiens résidant à l’extérieur du Canada peuvent déposer une demande de parrainage d’enfant, cependant, ils doivent démontrer leur intention de vivre au Canada avec l’enfant parrainé une fois la demande approuvée.

– Si le parent reçoit de l’aide sociale pour une raison autre qu’un handicap.
– Si le parent a été emprisonné ou a commis une infraction pénale en particulier des infractions contre les proches.

Les parents ne seront généralement pas tenus de remplir une condition de revenu, sauf si l’enfant à charge qui est parrainé a également des enfants à charge. Dans ce cas, le parent doit démontrer qu’il est en mesure de subvenir aux besoins financiers des personnes à charge.

AUTRE PARENT

Lorsqu’un répondant canadien n’a pas d’époux, conjoint de fait, partenaire conjugal, enfant, parent, grand-parent, frère ou sœur, oncle, tante, neveu ou nièce vivant au Canada, et aucun parent vivant à l’étranger qui peut être parrainé en vertu du régime régulier catégories, ils peuvent parrainer tout autre parent quel que soit leur âge.

    DEMANDER UN RAPPEL