Carte de resident permanent

DEMANDE POUR LE RENOUVELLEMENT DE LA CARTE DE RÉSIDENT PERMANENT

Les personnes qui ont obtenu la résidence permanente au Canada recevront des cartes de résident permanent (« cartes RP ») valides pour 5 ans. Les cartes de résident permanent sont importantes car ce sont des documents de voyage qui permettront au résident permanent de retourner et d’entrer au Canada aussi longtemps qu’ils sont valides. Ces cartes peuvent être renouvelées en continu à condition que le résident permanent ait satisfait à l’exigence de résidence. À cet égard, la loi canadienne sur l’immigration exige que les résidents permanents résident physiquement au Canada pendant au moins 2 ans sur 5 afin de conserver leur résidence permanente.

Par conséquent, un résident permanent canadien peut passer jusqu’à 3 ans sur 5 ans absent du Canada tout en conservant sa résidence. La façon dont ces 3 années sont réparties dans la période de 5 ans n’a pas d’importance. Tant que le résident permanent vit au Canada pendant au moins 2 ans au cours des 5 années précédant une demande de nouvelle carte, il satisfera à l’exigence de résidence. Cependant, si un résident permanent reste à l’extérieur du Canada pendant plus de 3 ans sur une période de 5 ans, il risque de perdre sa résidence permanente.

Il existe quelques exceptions à la règle des 2 ans sur 5. Si un résident permanent se trouve à l’extérieur du Canada et accompagne un citoyen canadien qui est son époux, conjoint de fait ou parent, alors ce temps compte comme étant un résident du Canada. De plus, si un résident permanent est employé à l’extérieur du Canada par une entreprise canadienne ou le gouvernement fédéral ou provincial canadien, alors ce temps compte comme s’il résidait au Canada. Dans le cas des résidents permanents employés à l’extérieur du Canada, le temps de leurs conjoints et enfants qui les accompagnent sera également compté comme s’ils résidaient au Canada.

RENOUVELER LA CARTE RP EXPIRÉE SI VOUS REMPLISSEZ UNE EXIGENCE DE RÉSIDENCE

Pour faire renouveler votre carte RP, vous devez remplir les obligations minimales de résidence. Pour conserver votre résidence permanente , vous devez résider au Canada pendant au moins 2 ans sur une période de cinq ans.

Si vous êtes résident permanent depuis plus de 5 ans, vous devez prouver que vous avez été physiquement présent au Canada pendant au moins 730 jours (2 ans) au cours des 5 dernières années.

Si vous êtes résident permanent depuis moins de 5 ans, vous devez prouver que vous serez physiquement présent au Canada pendant au moins 730 jours dans les 5 ans suivant la date à laquelle vous devenez résident permanent.

Vous pourrez peut-être compter les jours passés à l’extérieur du Canada dans le cadre des 730 jours requis pour satisfaire à l’obligation de résidence. Par exemple, si vous accompagnez un conjoint citoyen canadien à l’extérieur du Canada, vous pouvez également compter ces jours.

Une autre situation courante est lorsque vous travaillez pour une entreprise canadienne à l’extérieur du Canada. Vous pouvez compter chaque jour où vous avez travaillé à l’extérieur du Canada pourvu que certaines exigences soient respectées. Nous examinerons ces deux situations courantes ci-dessous.

Situation 1 : Travailler pour une entreprise canadienne à l’étranger

Votre carte de résident permanent a-t-elle expiré alors que vous travailliez à l’étranger pour un employeur canadien? Il existe des règlements stricts qui permettent aux résidents permanents de remplir leur résidence tout en travaillant à l’extérieur du Canada.

Outre sa présence physique au Canada, le résident permanent peut remplir l’obligation de résidence s’il était ou est employé à temps plein à l’extérieur du Canada par une entreprise canadienne ou dans la fonction publique du Canada ou d’une province du Canada. Pour que l’organisation soit considérée comme une « entreprise canadienne », elle doit :
Être constitué en société en vertu des lois du Canada ou d’une province du Canada et avoir une activité continue au Canada
Si elle n’est pas constituée en vertu des lois du Canada, il doit s’agir d’une entreprise qui a une activité continue au Canada et est capable de générer des revenus (est menée en prévision du profit) et la majorité des droits de vote ou de propriété sont détenus par des citoyens canadiens, permanents résidents ou entreprises canadiennes.
– Être une organisation ou une entreprise créée par les lois du Canada ou d’une province.

Une entreprise qui existe principalement pour permettre à un résident permanent de satisfaire à l’obligation de résidence tout en vivant à l’étranger ne sera pas considérée comme une « entreprise canadienne ». Un résident permanent aura respecté les obligations de résidence tout en travaillant à l’étranger à condition que :
– La personne est sous contrat ou est un employé à temps plein d’une « entreprise canadienne » ou d’une institution publique qui contrôle toutes ses affectations à partir du siège social au Canada.
– La personne est affectée à temps plein dans le cadre de son emploi ou de son contrat à un poste à l’étranger soit auprès d’une « entreprise canadienne » soit d’une entreprise/client affilié.
– La personne maintient un lien avec une « entreprise canadienne ».
– La personne est affectée à une mission sur une base temporaire et
– Il/elle continuera à travailler pour « l’entreprise canadienne » une fois la mission terminée.
Les résidents permanents peuvent également satisfaire à leur obligation de résidence s’ils ont accompagné un résident permanent à l’étranger qui est/était un employé à temps plein d’une « entreprise canadienne » ou dans la fonction publique travaillant à l’extérieur du Canada pour un total de 730 jours.

Situation 2 : Accompagnement d’un conjoint/partenaire citoyen canadien

Chaque jour qu’un résident permanent canadien passe à l’étranger en accompagnant (résidant habituellement avec) un citoyen canadien est considéré comme un jour de présence physique au Canada. Cependant, le citoyen canadien doit être l’époux ou le conjoint de fait du résident permanent. Vous devrez fournir des pièces justificatives pour prouver que la personne que vous accompagnez est un citoyen canadien et que vous êtes l’époux/conjoint de fait de cette personne.De manière générale, les autorités de l’immigration n’apportent aucune nuance lors de l’évaluation de la résidence dans cette situation. Lorsqu’un résident permanent et un citoyen canadien voyagent à l’extérieur du Canada, il n’est pas nécessaire de déterminer qui accompagne qui ou l’intention de leur voyage. Tant que le résident permanent accompagne le citoyen canadien, le motif de ses absences n’a aucune importance.Des règles similaires s’appliquent lorsqu’un enfant résident permanent accompagne un parent citoyen canadien à l’extérieur du Canada. L’enfant, dans ce cas, désigne un enfant de moins de 22 ans qui n’est pas marié. Si un enfant résident permanent accompagne son parent canadien à l’étranger, ce temps sera compté comme temps au Canada aux fins de l’exigence de résidence.Veuillez noter que ces règles s’appliquent uniquement à l’exigence de résidence pour le maintien du statut de résident permanent. Aux fins d’admissibilité à la citoyenneté, le temps passé à travailler pour une entreprise canadienne à l’étranger ou à accompagner un conjoint, un partenaire ou un parent canadien à l’étranger ne compte pas pour l’exigence de résidence.

APPELS DE RÉSIDENCE

Si un résident permanent demande la prolongation de sa carte de résident permanent et que cette demande est refusée, il peut interjeter appel auprès de la Section d’appel de l’immigration de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié dans les 60 jours. De même, ceux qui demandent un titre de voyage et qui ont perdu leur résidence peuvent également faire appel dans les 60 jours.

La division d’appel tiendra une audience pour décider si la décision de retirer la résidence permanente de l’appelant doit être maintenue ou si elle doit être annulée. La division d’appel peut examiner à la fois le fondement juridique de l’appel et les motifs humanitaires et de compassion liés à l’appel.

L’appel aura lieu au Canada et l’appelant pourra fournir de nouvelles preuves à l’appui de sa cause et pourra témoigner devant un juge. Lorsque l’appelant se trouve à l’extérieur du Canada, ce témoignage peut être fait par téléconférence. Si la Section d’appel de l’immigration décide d’accueillir l’appel, l’appelant sera alors autorisé à conserver sa résidence permanente et pourra obtenir une nouvelle carte RP. Si la Section d’appel de l’immigration rejette l’appel, un autre appel peut être interjeté devant la Cour fédérale.

Les documents de voyage au Canada peuvent être obtenus par ceux qui font appel de la révocation de leur statut de résident permanent lorsqu’ils ont été au Canada au moins une fois au cours de la dernière année, ou lorsque la Section d’appel de l’immigration détermine que leur présence au Canada est nécessaire pour leur appel.

    DEMANDER UN RAPPEL