Quelles erreurs font que votre demande d’immigration est rejetée?

erreurs

Obtenir une représentation proportionnelle au Canada est le rêve de nombreux immigrants du monde entier qui souhaitent s’établir au Canada pour améliorer leurs conditions de vie et leur carrière. Avec le visa Canada PR, son titulaire peut vivre et travailler n’importe où au Canada pour une durée de 5 ans. Grâce à cela, ils peuvent accéder à l’enseignement subventionné, au système de santé de classe mondiale, etc.

Le gouvernement fédéral du Canada a lancé de nombreux programmes d’immigration pour aider les immigrants à postuler aux relations publiques du Canada. Les principaux programmes d’immigration destinés aux relations publiques au Canada sont – Le programme d’entrée express qui gère les profils des candidats ayant postulé dans le cadre de programmes d’immigration économique qualifiés: Programme fédéral des métiers spécialisés (FSTP), Programme fédéral des travailleurs qualifiés (FSWP) et Catégorie de l’expérience canadienne (CEC), Programme des candidats des provinces (PNP), Programme de parrainage familial , Programme des travailleurs qualifiés du Québec (QSWP), etc.

Ces programmes entiers ont des exigences différentes et des critères différents et tous ensemble des processus différents. Mais le processus le plus vital pour tous ces programmes est le processus de documentation. Si un candidat soumet sa candidature mais sans le jeu de documents approprié, sa candidature peut être rejetée dans son intégralité. Chaque candidat commet quelques erreurs mineures au cours de ce processus qui peuvent rendre un peu difficile le rêve de s’installer au Canada.

Voici quelques-unes des erreurs commises par un candidat lors de la soumission de sa candidature :

  • Signature non conforme des documents – Il s’agit de l’erreur la plus courante dans le processus de soumission des demandes. Les candidats manquent les endroits où les signatures devaient être apposées. Par exemple, dans le cas d’une demande / d’un formulaire familial supplémentaire, une seule page doit être signée à trois endroits. Dans la plupart des cas, le candidat signe au bas de la page et passe à côté des deux autres endroits où la signature est également requise, cela dépend du fait que le candidat soit accompagné d’un conjoint ou d’un enfant à charge. Prenons un autre exemple. Il existe un formulaire dans lequel la signature n’est requise que dans le cas où un traducteur est utilisé et où la plupart des candidats signent également à cet endroit.
    Ces erreurs peuvent entraîner le retour de la candidature du candidat et le candidat doit tout recommencer.
  • Frais incorrects payés – Chaque programme d’immigration exige le paiement d’un certain montant de frais et chaque programme doit payer un montant différent. Ces fonds doivent également être versés via différents modes de paiement, tels que le brouillon à la demande, les chèques certifiés, etc. demandés par les candidats au programme d’immigration. Par exemple, si les frais relatifs au droit de résidence permanente. Les frais (RPRF) sont payés par virement bancaire au bureau des visas étranger, puis ils seront renvoyés au candidat et le traitement de votre demande sera retardé, car le mode de paiement des frais pour le RPRF doit être réglé en ligne. Les bureaux d’immigration du monde entier peuvent accepter les frais dans la devise locale du pays du pays de résidence du candidat, mais pour ce candidat, vous devez d’abord vérifier en ligne et confirmer le taux de change de la devise dans celle-ci uniquement. Le candidat doit faire très attention en payant les frais et le montant spécifique à payer.
  • Dimensions de la photo – Les candidats doivent télécharger ou envoyer leur photo dans les dimensions exactes fournies par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) dans leurs instructions pour un type spécifique de demande d’immigration, comme les formulaires médicaux pour les demandes de relations publiques, etc. soumettre la candidature avec la taille appropriée de la photo, la candidature sera ensuite renvoyée au candidat.
  • Soumettre uniquement les documents mentionnés sur la liste de contrôle d’IRCC – Parfois, les candidats doivent fournir des documents supplémentaires autres que ceux mentionnés par IRCC. Par exemple, si le candidat déménage au Canada avec son conjoint de fait, il doit alors fournir un affidavit de ses amis et des membres de sa famille attestant de sa relation et la déclarant exclusive, engagée et apparentée au mariage. Le candidat doit fournir avec certains documents supplémentaires tout dépend du type de cas, mais les enregistrements téléphoniques, les relevés bancaires, les enregistrements de location, la correspondance, les SMS, etc. peuvent être d’une très grande aide pour faire avancer la candidature du candidat.
  • Formulaires supplémentaires – Dans certains pays, le candidat doit fournir des formulaires supplémentaires ainsi que des informations qui ne sont pas mentionnées / évidentes dans les formulaires de demande d’immigration initiale. Par exemple, questionnaire de résidence pour les personnes résidant à Abou Dhabi, Émirats arabes unis. Et le questionnaire sur l’expérience professionnelle requis par les personnes vivant à Islamabad, au Pakistan. Le candidat doit s’assurer qu’il soumet sa candidature avec ces formulaires supplémentaires, car si vous ne les soumettez pas, la candidature peut être rejetée et renvoyée.
  • Fournir avec des informations manquantes ou erronées – Si un candidat a soumis sa candidature avec des informations inexactes ou manquantes, la candidature peut être rejetée dans son intégralité, car IRCC dépend des informations fournies pour la sélection de la candidature pour Canada PR. La principale conséquence de la fourniture d’informations erronées est l’exclusion du Canada pendant au moins deux ans ou plus. Si des informations manquantes sont manquantes dans la candidature du candidat, IRCC a besoin de connaître la raison pour laquelle les informations sont manquantes et à quel moment elles seront fournies. Si vous ne le faites pas, la candidature sera renvoyée au candidat.
  • Écriture illisible – Toutes les applications peuvent être remplies en ligne et avec l’aide d’Adobe Reader – c’est un logiciel libre. Mais la plupart des candidats préfèrent remplir les candidatures à la main et cela n’est jamais conseillé. Les formulaires manuscrits ne peuvent pas être vérifiés. Les formulaires vérifiés, à l’aide d’Adobe Reader, créent une série de codes à barres pouvant être facilement enregistrés par IRCC dans leurs systèmes informatiques. La forme manuscrite prendra du temps à traiter car elle nécessite un transfert fastidieux d’informations, retardant ainsi l’ensemble du processus.
  • Lettre d’  accompagnement non fournie – Une lettre d’accompagnement peut aider l’agent d’immigration à traiter votre demande avec moins de temps, car elle établit qui demande quoi et la raison principale pour laquelle le demandeur est qualifié pour l’immigration.
  • En attente de la vérification du casier judiciaire – Généralement, les candidats attendent la vérification de leur casier judiciaire avant de présenter leur candidature, ce qui n’est pas souhaitable. Si le candidat ne demande pas de permis de séjour temporaire ou de réhabilitation criminelle, la vérification du casier judiciaire n’est pas requise. Attendre trop longtemps pour la soumission de la candidature en attente du casier judiciaire peut entraîner une modification des règles et, tout à coup, le candidat ne peut plus se qualifier pour des programmes tels que Catégorie de compétence fédérale, etc.
  • Envoi de candidature – Si IRCC demande au candidat d’envoyer la candidature au bureau approprié pour traitement, il vaut mieux utiliser le courrier recommandé ou, dans certains cas, le mieux. Cela aide le candidat à suivre la candidature et à avoir la preuve que celle-ci est bien arrivée à destination.